Site de la Crypte

seraphin

Homélie

Revenir à la page "Quoi de neuf sur le site de la Crypte"     → Recevoir nos mises à jour

Tu es Pierre et sur cette pierre je bâtis mon Église

IcÈne de Pierre et Paul2eme épître aux Corinthiens 2Co 11,21-12,9 
évangile selon saint Matthieu Mt 16,13-19

Homélie de Mgr Georges (Khodr) à l’occasion de la fête des Saints Pierre et Paul, le 29 juin 2016

Le sens de ces paroles est que tous ceux qui adhèrent à la confession de Pierre :’Tu es le Christ, Fils du Dieu vivant’, deviennent Pierre, ou une pierre. Je n’accepte pas ce qu’on dit d’habitude dans nos milieux que Pierre n’est pas une pierre, car il en est une, dans le sens qu’il porte le Christ qui est notre Rocher.

Mgr Georges Nous croyons donc en Christ le Rocher. Nous considérons les Apôtres Pierre et Paul comme modèles des Apôtres et leur réservons une fête spéciale, parce qu’ils ont souligné très fortement la personnalité du Christ, le considérant, Lui Dieu, comme Rocher. C’est cette foi que nous affirmons et dont nous vivons. C’est pourquoi en faisant mémoire d’eux, nous affirmons notre conviction que l’homme Jésus, fils de Marie, est le Fils du Dieu vivant. C’est ce que le Seigneur a révélé à Pierre, en lui faisant dire : Tu es le Christ ; le Fils du Dieu vivant, et l’invitant à transmettre cette révélation. Cette affirmation était chose nouvelle pour les juifs qui ne disaient pas que Dieu a un Fils. Cette affirmation pose toujours problème de nos jours à certains qui se demandent si Dieu a une femme pour procréer. Que veulent donc dire ces paroles ?

Le Fils unique de Dieu a révélé pour la première fois dans l’histoire que Dieu est vivant et nouveau, c’est-à-dire que tu te renouvelles, toi, jour après jour. Il a aussi révélé que Dieu est dans cet homme appelé Jésus : homme visible et Dieu caché, comme l’ont dit les prophètes. Pour être de vrais chrétiens, vous devez tous dire, du fond du cœur, que ‘Christ est Dieu’. Si vous ne le faites pas, vous ne Lui appartenez guère. Le Christ est Dieu qui s’est manifesté la première fois dans l’histoire dans le visage de l’homme Jésus. Tout le reste n’est que fioritures. L’humanité n’a jamais connu la Face de Dieu avant de voir le visage de Jésus. Avant, ce n’était que paroles et poésies sur Dieu, mais Il demeurait ‘en haut’. Personne n’imaginait que Dieu est en toi, en ton cœur, ton esprit et tes yeux. Or Il n’est pas ‘en haut’/ Il n’y a pas d’en haut. Dieu est ici. Il est venu dans le sein d’une femme pour nous faire savoir qu’Il est proche. Toute l’histoire de l’Incarnation est en ce que les gens ne savaient pas que Dieu est proche. Ils en ont fait un guerrier, le chef des armées d’Israël qui combat les autres peuples, etc…  Dieu ne combat pas ni ne tue. Et il n’y a de peuple meilleur que d’autres. Il n’y a pas de peuple élu. Tous ceux qui croient en Jésus sont des élus, qu’elle que soit leurs races.

L’humanité a véritablement cru en Dieu à l’avènement de l’Enfant de Marie. C’est lui qui lui a révélé que ‘Dieu est amour’. C’étaient des paroles entièrement nouvelles. Que veulent-elles bien dire ? Le Dieu d’Israël combattait et tuait ses ennemis. Et voilà qu’apparait un Dieu qui ne tue pas, mais accepte d’être tué sur le bois. Un Dieu tué et qui ne tue pas. Ce sont vos péchés seulement qui le tuent. Il assume vos péchés qu’il élève sur Sa Croix et vous élève avec Lui.

C’est pourquoi nous nous donnons aujourd’hui au Seigneur, comme nous l’ont appris Ses Apôtres, en particulier Pierre et Paul l’intrus qui n’était pas un apôtre. Bien que venant de parmi les ennemis, personne n’a jamais parlé comme lui. Il a tenté de combattre les disciples du Christ et même de les tuer. Mais le Seigneur Jésus lui est apparu sur la route de Damas, et lui dit : ‘Viens, rejoins nous’. Et il obéit. Personne n’a parlé sur Jésus avec l’ardeur, la compréhension et la profondeur de Paul. J’ose dire que je viens de Paul en totalité. Celui dont l’esprit a saisi la pensée de Paul, et en a été convaincu, a compris tout le christianisme.

La fête que nous célébrons aujourd’hui nous confirme dans la conviction que Jésus Christ est toute notre vie. En disant : ‘Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort’, Jésus a voulu dire que celui qui croie en Lui est déjà un vivant. Tout le reste : religions et autres ne sont qu’approches. L’homme essayait de comprendre Dieu selon son entendement. Puis cet homme, Jésus né d’une femme est venu et Il a dit une chose entièrement nouvelle, que Dieu est amour. Il n’a pas institué des lois. Il n’a pas tué. Il n’a pas d’ennemis, ni de peuples particuliers car tous sont ses enfants dans l’amour. Ceci ne se trouvait que chez Platon, dans un sens poétique. Quant à l’amour qui te permet, s’il le faut, de mourir pour un autre, et d’être disposé à laver les pieds de tous, il n’est apparu qu’en Jésus. Quand nous parvenons à dire que nous ne sommes rien, alors nous devenons chrétiens. Avant cela, nous ne le sommes pas.

C’est ainsi que nous avons connu la vérité, toute la vérité en Jésus Christ. Ne cherchez rien d’autre que Lui. Les tenants de la civilisation moderne, qui étudient en Occident ou à l’écoute de ceux qui en dépendent, ne cessent de regarder vers les philosophies ou ce qui s’en rapproche. Elles sont certes intéressantes et agréables. Mais pas plus. Elles ne sont pas toute la vérité, qui n’est qu’en une seule personne qui a aimé jusqu’à la mort, et nous a dit que tout dans l’existence est amour. Vous cherchez à comparer les idées et à les rapprocher. Il est certes beau et agréable de tendre vers ce qu’il y a de plus éminent dans l’humanité et le cœur humain, mais toutes ces beautés sont réunies dans cet homme, enfant de Marie, qui est Fils de Dieu, c’est-à-dire celui en qui réside toute la vérité divine. Celui qui est le véritable Sauveur. Certes il y a des médecins. Il y a la philosophie. Tout cela est valable, et nous lui jugeons à sa juste valeur, mais en définitive, il n’y a de salut véritable qu’en Jésus Christ, qui englobe toute l’existence.

Mgr Georges
Revenir à la page "Quoi de neuf sur le site de la Crypte"     → Recevoir nos mises à jour